Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

LE CEREGMIA DEVANT LES TRIBUNAUX

En ce tout début d'année, le CEREGMIA fait déjà parler de lui. Il était, hier matin, au tribunal de Fort-de-France, où il avait fait assigner pour diffamation MEDIAPART, le site-web parisien dirigé par le célèbre journaliste Edwy Plénel. Cela à cause d'un article de Lucie Delaporte qui traitait du siphonage des fonds européens à l'ex-Université des Antilles et de la Guyane.

Le CEREGMIA, pour ceux qui l'ignoreraient encore, est ce groupe de recherches en économie du campus de Schoelcher (Martinique) à propos duquel le procureur de la République a ouvert, il y a quelques mois, une enquête pour "détournements de fonds publics en bande organisée". C'est que le CEREGMIA est sous le coup de 4 rapports accablants émanant pour deux d'entre eux de la Cour des comptes, pour un troisième du Sénat et enfin un quatrième de l'IGAENER (Inspection Générale de l'Administration de l'Education et de la Recherche). Rapports qui font état de la disparition d'une bonne dizaine de millions d'euros.

Sur préconisation du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, la présidente de l'Université, Corinne Mencé-Caster, avait été amenée, en mai dernier, à suspendre les deux principaux dirigeants du CEREGMIA, Fred Célimène et Kinvi Logossah, de leur poste, cela pour un an et avec salaire. Entre temps, le SRPJ-Martinique avait auditionné ces personnes ainsi que plusieurs autres liées au dossier et tout récemment, il a opéré une perquisition au bureau de Fred Célimène et est repartie avec nombre de documents. Enfin, l'OLAF (le FBI européen) s'est mis sur l'affaire puisqu'il s'agit de fonds européens.

Il faut préciser également qu'en septembre dernier, les deux suspendus avaient fait une demande d'annulation, auprès du Conseil d'Etat, de la sanction prise à leur endroit. Demande rejetée par le Conseil d'état puisque ce dernier confirma ladite suspension, confirma aussi l'interdiction d'accès au campus de Schoelcher de F. Célimène et K. Logossah et les condamna à 3.000 euros d'amendes chacun pour "procédure abusive".

Le CEREGMIA a donc porté plainte contre le site MEDIAPART pour diffamation et l'audience s'est tenue hier. Me Tordjman, avocat du site-web, a relevé plusieurs erreurs de procédure dans la demande formulée par l'avocat des plaignants et a demandé donc l'annulation pure et simple de la procédure. L'avocat du CEREGMIA, Me Edmond-Mariette, a déclaré que l'article de Julie Laporte comportait un certain nombre d'erreurs qui portaient préjudice à ses clients. Au final, les juges ont reporté le jugement en délibéré au 04 février prochain.

Ainsi, soit la procédure sera annulée, soit elle sera jugée sur le fond.

* * *

Sur la photo, au tribunal, on distingue de gauche à droite:

Jean-Paul Jouanelle (secrétaire général de "Contact entreprises"), Hector Elisabeth (membre du CEREGMIA), Me Edmond-Mariette (avocat), Fred Celimène (masqué, directeur du CEREGMIA), Eric Carpin (chemise bleue, membre du CEREGMIA et doyen de la Faculté de Droit et d’économie à qui la présidente a enlevé sa délégation de signature) et Kinvi Logossah (directeur-adjoint du CEREGMIA).

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages