Accueil

L'APPEL D'URGENCE DES PERSONNELS DE L'UNIVERSITE DES ANTILLES EN GUADELOUPE

L'APPEL D'URGENCE DES PERSONNELS DE L'UNIVERSITE DES ANTILLES EN GUADELOUPE

   Le syndicat guadeloupéen SPEG, favorable à a scission de l'Université des Antilles, dénonce dans le communiqué alarmiste ci-après les conditions de travail des personnels du Pôle Guadeloupe de l'établissement. Evidemment, il met cela sur le dos du Pôle Martinique qui serait favorisé par rapport à son homologue guadeloupéen "alors qu'il a deux foi plus d'étudiants en Guadeloupe". Cette affirmation exagérée ne prend aucunement en compte le fait que d'une part, le STAPS (études sportives) n'existe qu'à Fouillole où la moitié des étudiants sont Martiniquais et d'autre part, que tout a été fait pour brider le développement des Sciences en Martinique alors qu'un campus de Lettres a pu se mettre en place sans difficulté à Camp Jacob (Basse-Terre). Des filières ont même été fermées en Martinique et les étudiants incités à partir en Guadeloupe !

   Enfin d'une manière plus générale, le budget de l'établissement a été de tout temps, en fait depuis la création de celui il y a un peu plus de trente ans, de 60% pour la Guadeloupe contre 40% pour la Martinique. Cette répartition des moyens financiers n'a jamais posé problème jusqu'au moment où l'actuelle gouvernance a commencé à la modifier petit à petit vers un scandaleux 70%-Guadeloupe et 30%-Martinique. Donc le SPEG raconte n'importe quoi, emporté qu'il est par son chauvinisme ! Et plus ce déséquilibre dans la répartition des moyens continuera, plus on ira vers l'éclatement de l'établissement.

   De toute façon, il y a une chose qui est absolument évidente : si jamais les services centraux de l'Université se trouvaient à la Martinique, il y a belle lurette, il y a des décennies mêmes, que l'Université des Antilles-Guyane, puis l'Université des Antilles n'existerait plus. Les exemples de l'ex-Rectorat Antilles-Guyane et l'ex-IUFM Antilles-Guyane, dont l'administration était basée en Martinique, le prouvent sans discussion possible.

   Sinon sur les différents problèmes dénoncés par le SPEG dans son communiqué ci-après, s'ils sont probablement avérés, ils ne sont AUCUNEMENT dus à un détournement des moyens financiers de l'établissement au détriment du Pôle Guadeloupe et en faveur du Pôle Martinique...

Pages