Accueil

Lakarayib adan mizé - Pawòl douvan jénéral (pou tout èspozisyon-la)

Hector POULLET
Lakarayib adan mizé - Pawòl douvan jénéral (pou tout èspozisyon-la)

Jòdijou sé pasé 40 milyon moun ka viv adan sé péyi Lakarayib-la. Chak sé lilèt-la, oswa sé péyi asi kontinan-la, dévoplé pwòp palé a-y, lang a-y, aliwondaj a-y é janviv a-y.

Sé prèmyé-prèmyé zabitan a sé lilèt-la, moun ka kriyé-yo Amérendyen, Zendyen-Lanmérik, té sòti swa an Lamérik dan’l Sid, Lanmérik pa anba, oswa adan Lanmérik-dan’l Mitan, pou té pwan asiz a-yo asi sé lilèt-lasa.

Aprésa, sé bannzil Lakarayib-la touvé-yo péplé èvè krèy-moun i té anlyannaj yonnalòt, oswa anfanmi, oswa moun-andéplasman,  moun té ka voyajé oben té ka bokanté.

Aprédavwa Kristòf Kolon  vin débakyé Bahamas an 1492, on gran boulvès a kolonizasyon té kay mèt-an-wout asi tout Lanmérik. Onfwa-lamenm sé sosyété Zendyen-mériken-la touvé-yo déchouké, déchikayé, démantibilé. Sé pèp-lasa touvé-yo èsklavajizé an mitan tout on chiraj a lagyè. Yo touvé-yo adan soufwans a dé kalité vyé maladi (sòti lòtbò), épi anplis sé kolonizatè-la èspédyé é gayé bon enpé adan-yo, tibwen toupatou, kisé asi dòt lilèt, asi Lanmérik-pa-Anba, oswa menm déparfwa an Léwòp.

Sé davwa Léwòp té rivé pwan pyé adan sé péyi Lakarayib-la é  té konmansé èsplwaté sé péyi-lasa, kifè i vin touvé-y prèmyé-douvan ka kyenbé pouvwa ékonomik é pouvwa politik asi toutwon-Latè.

Mélanj a sé pèp Zendyen-Lanmérik-la èvè moun Léwòp, moun Lafrik yo té èsklavajizé, moun Lazi yo té angajé si kontra, sé sé mélanj-lasa kifè on dòt sòt kalité lyannaj dévoplé. Mi sé konsa Lakarayib jòdijou ka touvé-y sa i yé,  on bannzil ola plizyé kalité kilti miganné.

Wouchach lasyans ka fè ka montré kijan Lakarayib jwé on gran wòl adan istwa Limanité.

Sé gras a Larkéoloji é afòs tan wouchachè pwan pou té étidyé jan moun ka viv jòdijou adan sé péyi-lasa, kifè si nou ka tann, konpwann é konnèt plibyen sé prèmyé-prèmyé sosyété a sé bannzil-lasa.

Jik jòdi, éritaj a sé Zendyen-mériken-la ka touvé-y toujou la,ka viv anbafèy, adan tout sé péyi-lakarayib-la.

Espozisyon-lasa « Liens caribéens » kay fè nou konpwann ki pòtalans a sé prèmyé-prèmyé zabitan sé péyi Lakarayib-la adan listwa Limanité é tousa jik jòdijou.

Pawòl-douvan lokal (pou p’asi kotésit)  

Dépi tan i té Kaloukaéra, jik pou rivé Lilèt-Bèldlo, dépi tan  i té on chini-tobi (chrysalide) jikatan i rivé Lilèt-Papiyon, Lagwadloup toujou touvé-y ka mofwazé kò a-y silon pèp a moun-vini i ka débaké asi-y : ki sé Zendyen-Lanmérik, ki sé Ewopéyen, ki sé Afriken, ki sé Zendyen-Lézend, oswa ankò an final Siwo-Libané. Kifèwvwè lidantité Lagwadloup ka touvé-y jòdijou sé on kalité bari-boutèy krazé, on mélanj a divès-kalité kwayandiz, on migannaj a lòdè,  a gou, a son sòti adan tout sé divès kilti-lasa.

Alòkifè, si, dépi lafen XIXèm syèk-la, pa tini ponnyonn adan sé kominoté-lasa i pé di i sé yonn limenm-a-y, yotout lésé on mak adan sosyété-la, kifèwvwè, jik jòdijou, ou pé toujou rivé touvé, adan désèrten fanmi, moun pou di yo tini on gran’anman Karib. 

 

***

 

« Liens caribéens" est une exposition sur le patrimoine amérindien basée sur les recherches scientifiques de pointe du projet NEXUS1492 (Université de Leiden, Pays-Bas) financé par un prix du Conseil Européen de la Recherche ERC

.

 «Liens caribéens » présente l'histoire de la Caraïbe sous un angle nouveau : le point de vue des communautés amérindiennes vivant dans les îles à l'époque, loin de la seule perspective qui nous a été enseignée sur l'histoire précoloniale caribéenne : une histoire d'un point de vue colonial, basée sur des textes écrits par les colonisateurs européens. Le rôle de la Caraïbe et de ses premiers occupants dans la colonisation des Amériques a été négligé pendant trop longtemps, il est temps de réécrire ce chapitre infâme de l'histoire mondiale et de partager cette histoire dans une nouvelle perspective. 

 

 « Liens caribéens » est une exposition unique et passionnante qui présente la diversité et la complexité qui existaient dans la Caraïbe avant l'arrivée des Européens, toujours présente aujourd'hui. Combinant des perspectives locale, régionale et mondiale, l'exposition met en relation les cultures amérindiennes et les communautés actuelles de la Caraïbe.

 L'exposition offre l'occasion d'enrichir l'interprétation des sites et héritages amérindiens à travers la Caraïbe mais aussi de sensibiliser les écoliers, les communautés locales et les visiteurs au patrimoine.

L’exposition sera présentée dans plus de 13 pays de la Caraïbe et d’Europe, dans le cadre d'une collaboration internationale. Elle sera déclinée dans diverses langues : anglais, espagnol, français, néerlandais, papiamento, créole haïtien et créole guadeloupéen.

 

L’exposition sera inaugurée en Guadeloupe, le samedi 18 Mai 2019 dans le cadre de la « Nuit des musées » au musée départemental Edgar Clerc. Le Conseil départemental de la Guadeloupe et l’association culturelle Ai-ti sont les partenaires locaux de l’exposition et en collaboration avec le projet Nexus1492 menée par le Professeur Corinne Hofman (Université de Leiden, Pays-Bas). Madame Jacobson Katarina, archéologue, Responsable du Service des publics du Musée Edgar Clerc et Chercheur invité de l’Université de Leiden, est la représentante régionale de l’exposition.

Pages