Accueil

LA ROLEX ET LE BILLET DE 50 EUROS

   Un ancien président de la République française (qui tente de revenir sous les lambris dorés de l'Elysée en 2017) avait déclaré un jour que si un homme ne possédait pas une Rolex à 50 ans, c'est qu'il avait raté sa vie. Comme cette montre au coût scandaleux (pour ce qu'elle rang comme service) n'est pas à la portée du premier venu ni du dernier d'ailleurs, cela revenait à dire que 59 millions et demi (au bas mot) de Français avaient raté leur vie sur les 60 que compte leur pays.

   Curieux bonhomme qui n'aspire qu'à une chose et une seule : diriger des dizaines de millions de ratés !!!

   Ici, en Martinique, nous avons mieux. Beaucoup mieux : un politicien, nouveau venu sur la scène politique à cause de son jeune âge (dans l'îles aux fleurs, on est jeune à 50 ans), déclare fièrement qu'il marche toujours avec un billet de 50 euros dans sa poche. Wouaaaw ! Le chanceux ! Hors de portée des Smicards et même de bon nombre de fonctionnaires qui carburent au découvert bancaire permanent. Hors de portée même des professions libérales jadis prospères puisque de nos jours, les nouveaux avocats, médecins, dentistes et autres architectes tirent le Diable par la queue.

   Conclusion : y'a plus guère que les Békés et les politiciens cumulards (député + maire ; maire + sénateur ; conseiller régional + maire etc...) à pouvoir se balader avec 50 euros en poche tous les jours. On pourrait donner un petit conseil aux seconds puisque les Békés, eux, n'écoutent personne d'autre qu'eux-mêmes. Un conseil d'ami : arrêter de frimer avec ce genre de grosse coupure en poche parce que tout le monde a lu la déclaration du politicien en question, même les "djonmpi".

   Et ça pourrait donner des idées à ces bougres-là...

   (Sinon, dommage que personne n'ait encore songé à créer le Prix Nobel de la Connerie)...

 

Pages