Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

La-CTM kay mété lajan déwò pou ba moun ki pwan fè ek komin ki sinistré an pal

La-CTM kay mété lajan déwò pou ba moun ki pwan fè ek komin ki sinistré an pal

   Alfred MARIE-JEANNE, met-a-manyok la-CTM, pa rété bra balan douvan sa ki rivé tibwen moun ek an dizenn komin palakoz lo lavalas-la ki tonbé a.

   Dabò-pou-yonn, Kolektivité-a ké déblotjé 250.000 éwo pou pòté soukou ba moun ki ped kay-yo oben ki pé pa antré adan andidan kay-yo afos dlo-a dépotjolé yo. Dé serten adan yo jik pedi pres tout bagay ! Sa red kité red ka alé ek sa toutafetman nowmal ki la-CTM ralé yo andéwò di lélékou-a éti yo andan'y lan.

    Kantapou sé komin lakot Nò-Atlantik la ki sibi bon déga-a, sé  3 milion éwo soukou éti la-CTM ké ba yo kivédi Trinité, Sent-Mari, Marigo, Loren, Gwo-Mòn, Baspwent kisasayésa...Préfé-a di konmkwa Léta fwansé ké rikonnet "léta katastwof natirel" éti yo adan'y lan, mé kon nou tout la sav, tan pou lajan-an rivé bab anlo adan nou pé za vini blan. 

    Men, sé pa tout di endé moun ek komin, fok réparé lawout tou. Fok masonnen yonndé mòn ki paré chapé-tonbé, bagay ki pé fè sèten kay anni dédjeldésann toubannman. Fok rimété kannalizasion dlo nawflaw pou tout moun Matinik pé sa ni dlo adan wobiné-yo tou lé jou. Sé pa rédi chez bò tab davwa tout lo réparasion-tala ké mandé an patjé lajan. 

   Erez-di-bonnè, Alfred MARIE-JEANNE sé an moun ki sa jéré lajan piblik ! Erezman, la-CTM pa an chinpontong koté finans kon an tan PPM té ka mennen la-Réjion !

Image: 

Commentaires

Firmin G. | 18/11/2020 - 23:00 :
J'ai appris une expression créole à l'occasion des intempéries, quand la télé a montré Marie-Jeanne qui visitait les communes sinistrées. Un ami m'a dit : "Marie-Jeanne sé an coco-fè". Ah comme c'est joli ce "coco-fè" ou "koko-fè", je crois comme ça doit s'écrire. En français, on dirait un dur à cuire.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages