Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

LA BIODIVERSITÉ DE MARTINIQUE EN DÉBAT AU 74e CONGRÈS DES EXPERTS-COMPTABLES

LA BIODIVERSITÉ DE MARTINIQUE EN DÉBAT AU 74e CONGRÈS DES EXPERTS-COMPTABLES

PARIS - 25-27 sept.2019. La Biodiversité comme levier de Développement tel était le thème de la table ronde avec comme exemple la Martinique située au cœur d’un des 35 hotspots mondiaux de la Biodiversité.

Invité par les organisateurs, en qualité de Président du Parc naturel de Martinique, j’ai eu le plaisir de présenter une communication sur les enjeux de la Biodiversité et d’animer cet atelier en compagnie de Madame Françoise de PALMAS, Directrice du Développement et de la Prospective de la Fedom et de Monsieur Herve GBEGO, Expert-Comptable Président de la Commission RSE et Developpement Durable au CROEC de Paris.

Après quelques mots de Bienvenue de Djibo MOSSI, président de l’ Ordre des Experts-comptables de Martinique, les intervenants ont rappelé les enjeux économiques de la Biodiversité des Outre-Mer qui représente 87% de la biodiversité de la France. Une richesse naturelle indéniable que la Martinique souhaite inscrire sur la prestigieuse liste du Patrimoine Mondial de l’ UNESCO.

La Biodiversité est aussi un secteur pourvoyeur d’emplois, pas seulement d’écologues ou de naturalistes de terrain mais aussi, des comptables, des spécialistes de la logistique, des commerciaux ou des professionnels du marketing ou de la communication, autant d’emplois qui nécessitent compétences et échanges avec un expert-comptable.

Cependant la Biodiversité demeure un vaste champ d’innovation qui nécessite la création de filières d’excellence mais surtout de lourds investissements en temps et en moyens. C’est à ce niveau qu’intervient l’expert-comptable qui va utiliser les principes de la comptabilité classique à la Biodiversité. En effet, grâce à l’outil de Comptabilité adapté au renouvellement de l’Environnement (CARE), l’expert-comptable va suivre les flux financiers précis à travers leurs usages et consommations et appliquer ainsi les méthodes de conservation du capital à la gestion des ressources naturelles et de la biodiversité. Ceci passe par un travail sur les coûts des investissements tout en évitant l’écueil d’une financiarisation de la Biodiversité et de la nature.

Reste à espérer un prolongement de cette réflexion nationale par l’Ordre des Experts-comptables de Martinique avec les acteurs publics et privés du pays.

Image: 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages