Accueil

Jik An Bout n°155

Jik An Bout n°155

Dans nos articles précédents*1, nous avons montré que, du fait de la politique ultralibérale sauvage des gouvernements missionnés par les multinationales, qui plus est dans un territoire colonisé, les marges de manœuvres dont disposent les élus(es) sont extrêmement limitées. Est-ce à dire que les élections municipales ne constituent pas un enjeu important dans la lutte politique qui oppose le Peuple Martiniquais aux colonialistes et à ses relais locaux ?

Lien de téléchargement: 
Document: 

Pages