Accueil

ENDETTEMENT DES VILLES FRANÇAISES : FORT-DE-FRANCE GAGNE UNE PLACE

ENDETTEMENT DES VILLES FRANÇAISES : FORT-DE-FRANCE GAGNE UNE PLACE

 

   Les mauvais esprits acharnés à détruire le PPM se sont réjouis ces derniers temps du classement des villes françaises les plus endettées, pointant du doigt l'énormité, selon eux, de celle de Fort-de-France, surnommée Foyal (et Césaireville par un débile mental) : 225, 1 millions d'euros. Ils ont également souligné le fait que la ville-capitale de l'île aux fleurs fanées figure dans le Top 20 des villes françaises les plus endettées.

   Sauf que ces mêmes mauvais esprits ont oublié une chose ou plutôt on feint de l'ignorer : Fort-de-France a gagné une place au classement. Ces types ne sont sans doute jamais allés à l'école et ne savent pas quel exploit cela constitue. En effet, la ville-capitale est passée de la 14è place en 2014 à la 13è ville française la plus endettée en 2015. 1 place de gagnée au classement, c'est pas rien, tonnerre de Dieu !

   Et la dette par habitant, elle, est passée de 2.548 euros en 2014 à 2.639 euros en 2015. Ces brillants résultats ne peuvent être dus qu'aux conseils avisés donnés à l'édilité foyalaise par l'ex-grand économiste de Ravine Touza, Julie-Fred CELIE-MONT, ex-directeur de la CEREGMAFIA, qui avait déjà conseillé Camille DARSIERES à l'époque où ce dernier était président de l'ex-Conseil régional. Le résultat avait été tout aussi brillant : lorsqu'Emile CAPGRAS (Parti Communiste Martiniquais) avait succédé à DARSIERES, il avait trouvé un déficit de 300 millions de francs dans les caisses.

   Asé di blag, gason !...

Pages