Accueil

En supposant que tout cela soit vrai...

   Acculé par la justice, 7 fois inculpé, placé sous contrôle judiciaire strict (saisie de son passeport + obligation pour lui de se présenter deux fois par semaine à la brigade de gendarmerie la plus proche de son domicile + interdiction d'entrer en contact avec une quinzaine d'universitaires et de politiques), l'ex-chef mafieux du CEREGMIA, Fred CELIMENE, ne sait plus où donner de la tête. Après avoir, avec son compère Romain CRUSE envoyé plus d'un millier de mails diffamatoires en 3 ans contre la Présidente de l'Université des Antilles et le doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines, il s'est reconverti récemment en blogueur. RACHMABAB tel est son nouveau joujou. Il est vrai qu'il a du temps puisqu'il est suspendu de son poste avec salaire (plus de 6.000 euros par mois) et est interdit d'accès au campus de Schoelcher. Disposant de tout son temps, il aurait pu en profiter au moins une fois dans sa vie, pour se consacrer à une activité intellectuelle lui qui est un véritable imposteur avec un H-INDEX et un IMPACT-FACTOR quasi-nuls. Ces deux mesures de l'activité intellectuelle et de la valeur de cette dernière sont des outils internationaux utilisés par toutes les universités du monde pour mesurer le niveau et l'impact des enseignants-chercheurs. Mais nous reviendrons plus en détail dans un autre article très détaillée qui démontrera ladite imposture.

   Pour l'heure consacrons-nous aux diffamations distillées régulièrement depuis trois ans par notre homme et livrons-nous au petit exercice suivant : supposons un instant que tout ce que CELIMENE dit, supposons que toutes ses diffamations soient vraies :
 
   . La Présidente de l'Université était à tous les meetings du MIM-GRAN SANBLE lors de la dernière campagne électorale et elle a orchestré une cabale contre lui parce qu'il est PPM (curieux : il n'existe aucune photo attestant de la présence de la présidente à aucun meeting du GRAN SANBLE alors que lui, CELIMENE, comme on peut le voir sur la photo ci-contre, assistait à tous ceux d'EPMN).
 
   . C'est le doyen de la Faculté des Lettres qui écrit les livres de la Présidente (n'importe quel élève de troisième moyennement doué peut voir sur une seule page que les styles de ces deux auteurs sont complètement différents, mais aussi leurs thématiques).
 
   . F. CELIMENE a refusé un poste de professeur des universités à l'actuel le doyen de la Faculté des lettres et c'est pourquoi ce dernier est enragé contre lui (Là non plus, pas besoin d'être universitaire pour savoir qu'un maître de conférences ou un professeur des universités n'est jamais recruté par une seule et unique personne, mais bien par un jury de 4 ou 6 personnes. Pas mégalo pour deux sous, le Célimène !).
 
   . Le doyen de la Faculté des Lettres utilise l'argent de l'Université pour financer son site-web et la Présidente pour pouvoir publier ses livres (Pour faire pareilles malversations, il faut un système mafieux très bien organisé avec une série de complicités à tous les niveaux de l'administration universitaire, comme celui justement que CELIMENE a mis en place avec le CEREGMIA).
 
   Etc...etc...
   Oui, supposons que toutes les diffamations, dont nous ne donnons que quatre exemples, diffusées par CELIMENE soient vraies, il y a dès lors une question et une seule à se poser : 
 
   EN QUOI CELA CHANGE-T-IL QUOI QUE CE SOIT AU FAIT QUE 10 MILLIONS D'EUROS AIENT ETE SOUSTRAITS AUX FINANCES DE NOTRE UNIVERSITE ET QUE DIVERS RAPPORTS ACCUSENT CELIMENE ET LE CEREGMIA D'ETRE RESPONSABLE DE CE CASSE ?
 
   En quoi cela efface-t-il les 2 rapports accablants de la Cour des comptes, le rapport accablant du Sénat et le rapport hyper-accablant de l'IAGENER ? Rapports que n'ont rédigé ni la Présidente de l'Université ni le doyen de la Faculté des Lettres puisqu'ils ne sont ni conseillers à la Cour des comptes ni sénateurs ni inspecteurs de l'IGAENER.

   En quoi cela efface-t-il le fait que le Conseil de discipline de l'Université de Toulouse 1 ait condamné Fred CELIMENE a 5 ans d'interdiction de diriger un laboratoires de recherches ?

   En quoi cela efface-t-il le fait que tous les recours en justice entamés par F. CELIMENE et son bras droit K. LOGOSSAH pour casser la décision d'interdiction pour eux d'accéder aux campus de Schoelcher aient été régulièrement rejetés ?

   En quoi cela efface-t-il le fait que la justice ait signifié 7 chefs d'inculpation à Fred CELIMENE, Kinvi LOGOSSAH et leurs complices, parmi lesquels ceux de "détournements de fonds publics en bande organisée au détriment de l'Union européenne", "faux en écritures publiques", "délit de favoritisme" ou encore "recel" ?

   En quoi cela efface-t-il le fait que le conseil d'administration de l'Université des Antilles a voté en décembre dernier, à l'unanimité, le remboursement des 10 millions d'euros à raison de 750.000 euros par an jusqu'en 2021 ?

   Etc...Etc...

   Bref, la Présidente de l'Université ou le doyen de la Faculté des Lettres auraient-ils empoisonné leurs grands-parents pour toucher leurs héritages que cela ne changerait strictement rien au fait que F. CELIMENE et ses complices du CEREGMIA ont volé 10 millions d'euros dans les caisses de notre université.
   
Non, cela ne changerait RIEN DU TOUT...

Pages