Accueil

Des milliers de textes médiévaux traduits en langage contemporain

Des milliers de textes médiévaux traduits en langage contemporain

 

« Depuis Deux ou trois jours enca / Sen est alle mon doux ami / Sans ce quil ait parle a my / Helas quy me confortera... » Pas facile à suivre pour nous ; impossible à comprendre pour les Anglais. Le Moyen-Âge regorge pourtant de textes rédigés en une douzaine de dialectes, qui mériteraient qu'on s'y intéresse. L'université de Stanford permet aujourd'hui aux curieux anglophones de découvrir ces documents grâce à un site internet qui les traduit en un langage plus moderne et accessible.

 

Le Global Medieval Sourcebook propose ainsi un large panel de textes plus ou moins courts traduits pour la première fois en anglais contemporain. « Le Sourcebook s'adresse à une audience incroyablement large », explique à Stanford News Kathryn Starkey, chef du Département d'études germaniques et directrice du projet. « Des élèves, des professeurs et des étudiants, ainsi que des gens qui s'intéressent tout simplement aux textes médiévaux. L'idée est de rendre ces textes accessibles. »

 

Et pour satisfaire tous les goûts, des documents des plus variés. Le GMS traduit des textes écrits en chinois, en moyen haut-allemand, en vieil anglais, en vieux français ou encore en latin. Un spectre aussi large que possible, pour parler aux lecteurs du monde entier.

 

Autre fonctionnalité sympathique du site : parfois, les visiteurs auront la bonne surprise de découvrir un enregistrement audio du texte, tel qu'il aurait été prononcé à l'époque. Et bien sûr, introduction et bibliographie sont comprises en annexes, pour celles et ceux qui voudraient aller plus loin dans leurs recherches.

 

Mais plus que d'offrir de nouvelles lectures de chevet aux intéressés, les experts de Stanford désirent changer les idées fausses que l'on a sur le Moyen-Âge, à travers une sélection judicieusement choisie, comme l'explique Mae Lyons-Penner, l'une des chefs du projet. Entre autres, « il y a cette idée selon laquelle les gens au Moyen-Âge n'avaient aucun rapport à la sensualité, préférant l'auto-flagellation et la prière toute la journée – ou alors ceux qui pensent que les gens étaient incroyablement ignorants ».

 

Escargots et chevaliers : des duels dans les manuscrits depuis des siècles
 

Autant d'informations que vous pourrez vérifier gratuitement ; le site vous permet même de télécharger tous les textes que vous voulez : « L'aspect collaboratif est très important ; c'est sur ça que se basent les humanités numériques », souligne Mae. Et pour l'avenir, les fondateurs du GMS espèrent incorporer des documents d'autres universités que Stanford, et atteindre encore plus de visiteurs. 




 

 

Biblissima, un portail pour le patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance
 

Fans de Vikings ou de Game of Thrones, voici l'occasion rêvée pour en apprendre plus sur cette fascinante période. Et pour les réticents à l'anglais, sachez que la plupart des textes sont plus compréhensibles dans la langue de Shakespeare qu'en vieux français...