Accueil

CREVER LES PNEUS D'UN BUS DE TOURISTES RELEVE DE LA VOYOUCRATIE

CREVER LES PNEUS D'UN BUS DE TOURISTES RELEVE DE LA VOYOUCRATIE

 Jamais pareille chose ne serait vue ou plutôt n'aurait été possible dans aucun pays de la Caraïbe indépendante. 

   Ni à Barbade (capitaliste) ni à Cuba (communiste).
 Il n'y a que dans cette colonie de "mendiants arrogants" (Aimé CESAIRE) qu'est la Martinique qu'on puisse se livrer, en toute impunité, à ce genre d'exactions contre des personnes qui ne sont en rien responsables de l'épidémie du coronavirus. Pourquoi empêcher 230 touristes italiens de repartir chez eux ? En bonne logique, si on est persuadé qu'ils sont tous contaminés, eh bien qu'ils s'en aillent au plus vite ! Quand aux touristes allemands, dont le car a lui aussi été bloqué à leur arrivée, aucun média n'a annoncé que le coronavirus était en train de se développer dans leur pays.
  Hier, aux Etats-Unis, on accablait les Noirs (les Haïtiens en particulier) et commettait des exactions à leur encontre parce qu'on les accusait d'être porteurs du virus du Sida. Aujourd'hui, ce sont les Chinois et s'agissant de la Martinique, les touristes européens qui se voient stigmatisés comme porteur du coronavirus. C'EST TOUT SIMPLEMENT UNE HONTE !
  Mais davantage que les braillards hirsutes et leurs égéries rageuses, c'est l'Etat français qui est le tout premier responsable de la situation que subit la Martinique depuis quelque mois. Cet Etat français est notre puissance de tutelle et c'était donc à lui, depuis que l'épidémie a été révélée a monde, de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les frontières de notre île. IL NE L'A PAS FAIT !  Pourtant, ce n'est pas faute pour la CTM et d'autres instances politiques locales de l'avoir interpellé. Car aucun élu martiniquais, de quelque bord politique qu'il soit, n'a le pouvoir de fermer l'aéroport ni le port ni les marinas. Nous ne sommes pas un pays indépendant ! Face à ce laxisme de la puissance de tutelle, lequel se manifeste aussi lors des blocages répétés de supermarchés, on est obligé de se demander à qui profite le crime ?
 OUI, A QUI PROFITE LA SITUATION D'INSTABILITE CREE PAR LES NOIRISTES QUI NE PRONONCENT JAMAIS LES MOTS "INDEPENDANCE" ni "SOUVERAINETE NATIONALE" ?
  A l'Etat colonial français et à lui seul ! C'est une manière habile pour lui de nous détourner de notre objectif de conquête progressive de notre souveraineté nationale en amenant les Martiniquais à s'opposer entre eux. Troublés par les coups d'éclat répétés d'une cinquantaine d'excités, nos élus politiques de tous bords (y compris les hypocrites du PPM qui jouent anbafey sur les deux tableaux par SERMAC interposé) ne savent plus ni quoi dire ni quoi faire. Pendant qu'ils tentent de comprendre ce qui se passe et se trame derrière l'excitation subite autour du chlordécone (pesticide dénoncé depuis plus de 30 ans par des écologistes comme Pierre DAVIDAS !) ou du coronavirus, l'Etat français, lui, joue sa propre partition, renforçant sa mainmise sur notre pays.
 Espérons donc qu'après cette énième acte de voyoucratie, nos indépendantistes comprendront qu'il y a urgence à sortir du "gestionnarisme" et à reprendre plus que jamais la lutte pour l'accession de la Martinique à l'indépendance ! Car, dans une Martinique indépendante, crever les pneus de bus transportant des touristes ne serait aucunement toléré. 
  A Cuba ou à Barbade, pareille chose est en tout cas impossible !...

Pages