Accueil

Crédit Martiniquais : peines de prison ferme

Crédit Martiniquais : peines de prison ferme

Deux des cinq personnes jugées en juin 2011 pour escroquerie, abus de biens sociaux et recel d’abus de pouvoir dans l’affaire du Crédit Martiniquais ont été condamnées mercredi par le tribunal correctionnel de Fort-de-France à des peines de prison ferme, a-ton appris jeudi auprès du palais de justice de Fort-de-France, en Martinique.

Cette affaire qui avait éclaté il y a plus d’une douzaine d’années, lors d’un contrôle de cette banque martiniquaise, avait mis en évidence une escroquerie de plusieurs centaines de millions de francs et conduit à la faillite de ce vieil établissement bancaire de l’île.

L’ancienne directrice de la banque, Brigitte Mockli, et un chef d’entreprise, gros client de la banque, Charles Rimbaud, ont été condamnés à 18 mois de prison ferme et à 50.000 euros d’amende. En juin, le parquet avait requis contre eux des peines avec sursis assorties de fortes amendes. Leurs avocats envisagent de faire appel.

Les trois autres prévenus, chefs d’entreprises, Guy Cottrell, Pierre Berthé et Laurent Fabre, ont été condamnés à des peines d’amende allant de 10.000 à 50.000 euros et à 6 mois de prison avec sursis pour les deux premiers

Pages