Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Comment le cyclone Dean avait déjà préparé certains au confinement

Chabine Lamontay
Comment le cyclone Dean avait déjà préparé certains au confinement

  En août 2007, alors que les grandes vacances se déroulaient à merveille en Martinique, un étrange visiteur s'est mêlé à la fête. Il est arrivé brutalement, et il a définitivement gâché l'ambiance festive.

  En effet, comme d'habitude sur les plages, les restaurateurs redoublaient d'efforts pour satisfaire les vacanciers. C'était également le moment idéal pour les djobeurs, majoritairement des étudiants, de se faire de l'argent pour financer leurs études ou leurs permis de conduire, mais surtout pour se rendre au cinéma, dans des grillades et en boîtes de nuit avec leurs amis, car il faut bien que jeunesse se fasse.

  Toutefois, alors que les choses s'annonçaient pour le mieux et après tant d'efforts et de sacrifices, le cyclone Dean a mis cruellement un coup d'arrêt à tous leurs projets.

  Ainsi, après le passage de ce cyclone, généreux en pluies vicieuses et en rafales de vent destructrices, ces jeunes se retrouvaient maintenant "coincés" chez leur parents, souvent dans des maisons qui avaient été fortement brutalisées par celui que l'on appelait désormais "Dean". Dans les foyers, le constat était souvent le suivant : feuilles de tôles arrachées, fenêtres et portes explosées. 

   Pire encore, parfois, pendant près d'un mois, pas d'électricité, pas d'eau, pas de téléphone portable ou de téléphone fixe, les lignes ayant été arrachées par les arbres tombés sur le bord de la route. Pour s'occuper, cette jeunesse jouait par exemple au Sudoku ou aux Mots-croisés et lisait. Mais, une fois la nuit tombée, on devait s'éclairer à la bougie, chose qui était totalement nouvelle pour certains. 

   Par ailleurs, dans les campagnes, il y avait des éboulements, des glissements de terrain et des routes coupées. Par conséquent, tous ces jeunes gens se retrouvaient dans l'impossibilité de se déplacer par mesure de sécurité. Chez eux, ils avaient donc quelques courses achetées avant le passage du cyclone, de l'argent, une voiture et des projets, mais sans pouvoir sortir de chez-eux et poursuivre leurs vies, comme ils le faisaient si bien deux ou trois jours auparavant, avec leurs proches et leurs amis.

   La situation que nous venons d'évoquer n'est pas sans nous rappeler la situation actuelle de confinement provoquée par le Covid-19. Pourtant, nous voyons bien que ce confinement se déroule de manière différente. En effet, nous avons l'électricité, internet, l'eau courante (sauf malheureusement dans certains quartiers). Les routes sont praticables et nous remplissons des attestations de sorties pour faire nos courses ou assister les personnes qui en ont le plus besoin. 

   En somme, pour les personnes qui ont connues le cyclone Dean, le confinement peut être vécu comme une étape, supplémentaire de leur vie. Une étape qu'il convient de surmonter avec courage. En effet, nous avions tous nos projets, nos activités et nos amis.

   Toutefois, nous constatons que nous ne pouvons pas tout contrôler et nous devons l'accepter. L'accepter, c'est accepter cette période difficile en ne perdant pas de vue que les choses finiront par s'améliorer, comme après le passage du cyclone Dean en Martinique.

   Prenons le temps qu'il nous faut pour préparer l'avenir. Car oui, demain, le soleil se lèvera et nous retrouverons nos vies. Mais elles seront marquées à jamais par cette période de stress et de privation que nous vivons en ce moment, tout comme l'expérience Dean a marqué profondément une partie de la population martiniquaise et lui a laissé quelques enseignements très utiles aujourd'hui : prudence, patience et espoir.

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages