Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

COMME DES BLEUS...

On peut être un homme politique chevronné et se faire avoir comme un bleu. Ce fut le cas du groupe des "Patriotes" l'autre jour à la Région. En effet, en pleine séance plénière, le ballet "POMME-CANNELLE" a subitement débarqué afin de remercier la collectivité régionale de l'avoir aidé. Le responsable du groupe a eu l'honnêteté de dire que cette dernière l'avait toujours aidé, y compris donc sous la présidence d'Alfred Marie-Jeanne. 

Jusque là, on est dans l'insolite, mais pas dans l'anormal puisqu'en général, toutes sortes de groupes (camionneurs, travailleurs de la santé, agriculteurs etc...) ont l'habitude d'envahir l'hémicycle pour faire valoir leurs revendications. Seul un malhonnête du PPM a cru bon protester lorsque des étudiants du campus de Schoelcher en ont fait de même il y a bientôt une année. Bref, ça commence à jouer de la musique, à chanter, les danseuses se trémoussent et puis, d'un seul coup, on voit le président de Région descendre précipitamment de son estrade et attraper la conseillère patriote Marie-Denise Léotin pour la faire danser. Dans le même "balan", Catherine Conconne fonce sur Francis Carole et Karine Roy-Camille, elle, traverse carrément l'hémicycle pour empoigner Louis Boutrin !!!

   Seul Daniel Marie-Sainte, le chef de file des Patriotes, reste de marbre.

   De toute évidence, il s'agissait d'un coup monté. Soigneusement monté. Pour le PPM, il s'agissait de montrer au peuple (les séances plénières étant télévisées) qu'en dépit des vives critiques que lui adressent régulièrement les Patriotes, tout va bien. Qu'on est tous amis et amies. Bon copains et copines, quoi ! Du coup, les Patriotes se trouvaient placés devant une alternative : ou bien refuser de danser mais ça aurait paru "konparézon" aux yeux du peuple lequel adore la danse et la musique ; ou au contraire accepter cette mascarade et se faire piéger à vie car la photo de celle-ci a tout de suite circulé sur Internet et circulera sans fin. Comme une majorité de Patriotes a accepté de danser, on peut considérer qu'ils se sont fait avoir comme des bleus et que dans tout cela, ce sont eux qui passent pour des benêts. De quel poids pèseront désormais, aux yeux du peuple, leurs critiques de la politique PPM ? Comment les croira-t-on quand ils contesteront, critiqueront ou dénonceront ? C'est leur crédibilité même que cette mascarade a mis en jeu. Aux yeux du citoyen et donc de l'électeur moyen en tout cas...

   Tout ce qu'on peut souhaiter aux Patriotes, c'est d'être plus "véyatif" la prochaine fois...

Commentaires

Lydie GILBERT | 05/12/2014 - 08:43 :
C'est pourquoi il faut sortir de cette "institutionnalisation" à la française !!! Dans cette affaire toute le monde peut apparaître comme "blanc bonnet, bonnet blanc", aux yeux du "martiniquais moyen" ! Honte à l'homme lige de l'assimilation à la France qu'est l'actuel Président de la Région-Colonie de Martinique et, aussi président du Parti Paraître Menteur !

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages