Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Clémentine Autain réunit son « big bang » pour régénérer la gauche

Clémentine Autain réunit son « big bang » pour régénérer la gauche

La députée La France insoumise, qui remet en cause la stratégie de Jean-Luc Mélenchon, convie des élus, des syndicalistes et des associatifs, dimanche à Paris.

Ils veulent se retrouver. Et, pourquoi pas, construire ensemble une nouvelle offre politique. Les députées Clémentine Autain (Seine-Saint-denis, La France insoumise, LFI) et Elsa Faucillon (Hauts-de-Seine, Parti communiste français, PCF) réunissent leurs soutiens et leurs amis dimanche 30 juin à Paris au Cirque Romanès (16e).

Des représentants de toute la gauche sont attendus, d’Olivier Besancenot (Nouveau Parti anticapitaliste, NPA) à l’écologiste Noël Mamère (en message vidéo) en passant par Guillaume Balas, le bras droit de Benoît Hamon au sein de Génération.s. Par ailleurs, deux collectifs ayant lancé des appels dans le même sens (Gauche : un sursaut nécessaire et Convergeons !) seront également présents.

Lire aussi La France insoumise ne parvient pas à régler ses tensions internes

Des acteurs associatifs et syndicaux sont aussi conviés comme Philippe Martinez, patron de la CGT, ou Aurélie Trouvé, la dirigeante d’Attac. Des artistes et des intellectuels soutiennent cette initiative tels les écrivains François Bégaudeau et Patrick Chamoiseau, ainsi que le philosophe Etienne Balibar.

L’une des tables rondes annoncées revêt une importance particulière. Il s’agit d’un débat stratégique entre les tenants de la gauche, du populisme et de l’écologie, animé par des représentants de trois revues de la gauche critique : Le vent se lève, Regards (dirigé par Clémentine Autain et Elsa Faucillon) et Politis.

« Ce triptyque n’a jamais été posé comme cela. On doit se nourrir des uns et des autres. On pense que ces trois points sont irréconciliables ? On va montrer que c’est faux », avance Clémentine Autain qui se réclame de la « gauche écologiste et populaire ».

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages