Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

CFTU : une décision "politicienne", déclare le PPM...

CFTU : une décision "politicienne", déclare le PPM...

   ...hypocritement.

   En effet, la décision de MARTINIQUE-TRANSPORT de résilier la délégation de service public attribuée à la CFTU intervient suite à l'incapacité des dirigeants de cette dernière à régler leurs problèmes avec leurs salariés, chose qui a pour conséquence de provoquer, depuis des années, des grèves à répétition lesquelles pénalisent au premier chef le petit peuple.

   MARTINIQUE-TRANSPORT ne porte aucune responsabilité dans ce qui d'un côté, relève de l'incurie managériale, de l'autre de comportements de "majors" émanant de gens qui, très souvent, ont été recrutés par le biais du système clientéliste du PPM. Ces mêmes gens qui ont cassé dernièrement la porte de la réunion organisée par MARTINIQUE-TRANSPORT l'autre jour à Plateau Roy, insultant Alfred MARIE-JEANNE (traité de "sakré vié Chaben !") et Louis BOUTRIN (qualifié de "sousè"). Direction de la CFTU et grévistes à répétition émanent du même moule et faire porter le chapeau de l'incurie du transport public à Fort-de-France à la majorité au pouvoir à la CTM, c'est DU GRAND N'IMPORTE QUOI.

   Mais le plus indigne est la déclaration du secrétaire général du PPM qualifiant la résiliation d'opération politicienne.

   En effet, qu'aurait dû faire MARTINIQUE-TRANSPORT ? Demeurer les bras croisés alors que des barrages sont mis devant les dépôts des bus MOZAIK et que le TCSP, qui connaît un succès grandissant depuis sont démarrage, est empêché de rouler. Et puis, le PPM n'a aucune leçon de respect de l'intérêt supérieur de la Martinique à donne à quiconque car il y a une dizaine de jours, le député LETCHIMY et la sénatrice CONCONNE n'ont pas hésité à poignarder dans le dos le Pôle Martinique de l'Université des Antilles et ses 5.000 étudiants en avalisant la politique du président de l'établissement visant à transférer 120 postes d'enseignants et d'administratifs en Guadeloupe (ce qui équivaut à transvaser 7 millions d'euros).

   Et ils ont commis cet acte inqualifiable par pure haine politique. Parce que le scandale du CEREGMIA a contribué à plomber le PPM et son leader, grand ami de Fred CELIMENE et n'hésitant jamais à défendre ce dernier tant en Martinique qu'en Guadeloupe. Parce que ceux qui ont dénoncé les magouilles du CEREGMIA étaient aux commandes de l'Université, ces deux parlementaires, croyant se venger d'eux, ont donc fait payer leur défaite de décembre 2015 aux...5.000 étudiants du campus de Schoelcher !

   C'est petit. C'est bas.

   C'est politicien, oui...Mais pire que cela : c'est un crime contre le pays-Martinique !

Pages