Accueil

Ces yeux bleus qui les emmerdent...

Ces yeux bleus qui les emmerdent...

   Quel rapport entre la jeune Palestinienne de 17 ans, Ahed TAMINI, et la jeune française d'origine arabe de 22 ans, Mennel IBTISSEM ? A première vue aucun. La première est une résistante farouche à l'occupation israélienne de la terre de ses ancêtres qui n'a pas eu peur de gifler un soldat sioniste. Cela lui a valu d'être traînée devant les tribunaux et d'être emprisonnée depuis. Faut-il encore rappeler qu'il y a plus de trois cents enfants palestiniens incarcérés en Israël ?

   La deuxième est une chanteuse, une apprentie chanteuse plutôt, désireuse apparemment de s'intégrer au star-system occidental puisqu'elle s'est présentée à la célèbre émission The Voice de TF1Sans pour autant, il est vrai, présenter le visage de la bonne assimilée, la parfaite intégrée : elle avait les cheveux couverts et a chanté une version en arabe de la chanson Halleluyah de Leonard COHEN. Or, le public l'a littéralement ovationnée, subjuguée par le timbre de sa voix.

   Sauf qu'un site-web consacré à la traque de toute personne qui critique l'impérialisme occidental a retrouvé des "posts" de Mennel qui indiqueraient son appartenance ou en tout cas son approbation des positions des Frères Musulmans. Certains "posts" relèveraient aussi, affirme le site, du "conspirationnisme" lequel met systématiquement en doute les versions officielles des faits tels que les attentats, par exemple. Du coup, d'applaudie qu'elle avait été dans un premier temps, Mennel IBTISSEM s'est vue clouée au pilori sur les réseaux sociaux. Un véritable déchaînement de haine anti-arabe comme on n'en avait pas vu depuis longtemps. La jeune chanteuse décida alors de quitter l'émission The Voice.

   Quel est donc le rapport entre la résistante palestinienne et la chanteuse franco-arabe ?

   Toutes deux ont un phénotype qui ne correspond guère à l'image que se font habituellement les Occidentaux des Arabes. Toutes deux ont ainsi les yeux bleus et la peau très pâle. Cela gène tellement les Israéliens que la presse est allée jusqu'à mettre en doute l'existence de la famille d'Ahed TAMINI ! Selon elle, ce seraient en réalité des acteurs embauchés par les Palestiniens pour pouvoir émouvoir l'opinion publique internationale (comprenez occidentale !) et la rallier à leur cause. Interdit de rire ! Cette information a été diffusée par des médias israéliens tout ce qu'il y a de plus sérieux. Ce faisant, ces médias prouvent que ladite opinion publique ne s'intéressent aux opprimés que lorsqu'ils ont le phénotype "aryen", ce qui n'est pas le cas des milliers de migrants qui se noient en Méditerranée.

   On comprend l'embarras qu'il y a à combattre quelqu'un qui vous ressemble. Mieux : quelqu'un qui ressemble à ce que vous considérez comme le mieux ou le meilleur dans votre peuple. Non seulement l'ennemi est dans la place, mais en plus, il vous ressemble comme deux gouttes d'eau ! C'est si tragique qu'Eric ZEMMOUR du coup, quand on le compare à Ahed ou à Mennel, a lui une vraie tête...d'Arabe. Là, on peut rire !

   Oui, devant la connerie, il n'y a pas d'autre solution que ce qu'un auteur célèbre a appelé "le propre de l'homme"...

Pages