Accueil

CEREGMIASMES

Patrick Mathelié-Guinlet, poète en colère...
CEREGMIASMES

Permettez-moi de manifester ma juste indignation citoyenne quant à ce scandale d'un possible retour à l'Université de la mafia d'escrocs en col blanc du CEREGMIA : il est en effet intolérable, insupportable et inenvisageable que ces gens puissent avoir le droit d'enseigner à nouveau. Aussi est-ce peut-être le bon moment  d'une piqûre de rappel de vaccin sans aluminium, prétendu apaisement ni compromission contre les miasmes de la corruption en republiant le petit pamphlet ci-joint. 

CEREGMIASMES

 

(Pardon, David, si ça n’est pas très Martial !)

 

 

Depuis deux ans

J’en reviens pas.

Je m’demande si je n’rêve pas.

Tout ça est bien trop dur pour moi.

Imaginez

Tout le toupet

Du plus bel escroc du pays

Et du plus sans scrupule aussi.

 

C’est tout cela,

Célimène

Et plus que ça,

Célimène

Et c’est pour moi,

Célimène

Qu’il est tout ça,

Célimène.

 

Cé-Cé-Cé-Célimène

Las, on nage en pleine folie.

Cé-Cé-Cé-Célimène

Cette folie-là, c’est la vie.

 

Cé-Cé-Cé-Célimène

On m’avait dit “Tu verras qui c’est”

Cé-Cé-Cé-Célimène

Bientôt tu en auras plus qu’assez

Cé-Cé-Cé-Célimène

Tous tes sous il va les dépenser

Cé-Cé-Cé-Célimène.

 

Depuis qu’on s’est rencontrés

On est tout à fait fauchés.

Ça ne l’a pas empêché

De se laisser inviter.

 

Depuis qu’on s’est rencontrés

Tout’ la nuit on a pleuré.

On n’pouvait plus s’arrêter

Quand sa musique a cessé.

 

Cé-Cé-Cé-Célimène

On passe nos journées à rembourser

Cé-Cé-Cé-Célimène

Le fric, il n’en a jamais assez

Cé-Cé-Cé-Célimène

Après l’UAG est ruinée

Cé-Cé-Cé-Célimène.

 

Dans le pays, on est maudits.

De nous, ils sont tous jaloux

Et de nous voir, ça les rend fous.

Depuis toujours, ils meur’nt d’amour

Pour ce voyou d’Célimène

Mais en bateau, il les amène.

 

Cé-Cé-Cé-Célimène

On passe nos journées à rembourser

Cé-Cé-Cé-Célimène

Le fric, il n’en a jamais assez

Cé-Cé-Cé-Célimène

Après l’UAG est ruinée

Cé-Cé-Cé-Célimène

On se réveille pour recommencer

Cé-Cé-Cé