Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Cauchemar ou rêve ?

J'ai fait un cauchemar.

Pourquoi l'hôtel de Région s'est-il transformé en chapelle, église, temple, je ne sais trop de quelle obédience, lors du passage du Révérend Jackson  ? Serait-ce pour montrer qu'il était acquis à la cause du dieu des lieux qui, entouré de ses acolytes, y officiait avec le très riche Révérend afro-américain ?

J'ai fait un cauchemar.

Ce Papa Bondieu ne saurait-il pas que depuis la loi du 09 décembre 1905, il y a séparation de l'église et de l'état, et que nous sommes dans un état laïque ? Serait-il à ce point nostalgique du sabre et du  goupillon ? La première séparation date de 1795, ne le saviez-vous pas ? Ou encore seriez-vous plus indépendantiste que tous les indépendantistes réunis, au point de  faire fi des textes de la loi française ? Cela dit en passant, les indépendantistes, eux, respectent cette loi.

 Man fè an vié rev,

 

J'ai fait un cauchemar. Je suis en plein cauchemar.

Le Papa Bon dieu serait-il à ce point ignorant de cette loi prise à l'initiative du député républicain-socialiste Aristide Briand, au nom patronymique à consonance bien martiniquaise ?

Cette loi a été  mise en application à compter du premier janvier 1906. Serions-nous en  Martinique à pratiquer  une loi maintenue uniquement en Alsace-Moselle, où le concordat de 1801 n'a pas été abrogé ?

La république assure la liberté de conscience, elle garantit le libre exercice des cultes sous certaines restrictions, souligne le texte. Pourtant vous l'ignorez. Vous êtes cependant  entouré d'éminents historiens. On ne l'aurait pas dit.

 

Alors pourquoi ne pas penser à ce propos de Garigou, dans les Lettres de mon moulin d' Alphonse Daudet ? "Trois dindes truffées, Garigou ? " demandait le  révérend gourmand, qui célébrait la messe de minuit. J'aime ainsi à le parodier :

  • "Trois dindes truffées de voix électorales mon Révérend ? "
  • Mais oui, mon Frère.
  • Merci Jessie, pour ma protection et celle de ma clique, tu pourras faire toutes les messes basses que tu voudras, et surtout où tu voudras. J'ai mes pratiques et j'ai mes croyances. "
  • Ite missa est. Allez la messe est dite.

 

Elle a été dite et j'ai fait un cauchemar, pas un rêve.

Si je fais un rêve  c'est que l'on ne prenne plus mon peuple pour un peuple de cons, alors oui, moi  je fais ce rêve. Ce beau rêve. Celui de Martin Luther-King.

 

Sœur Térèz

Commentaires

GIRIER-DUFOURNI... | 26/07/2015 - 12:05 :
C'est par ce genre de comportement que l'on se rend compte de la décadence de notre Société. Les élites font leurs affaires, sans se préoccuper des "sans dent" qui ne peuvent que les regarder agir sans vergogne pour bafouer les règles et démontrer, s'il en était besoin que ce sont eux les maîtres. Ils font ce qu'ils veulent et rien ni personne, ne les empêcheront de prendre le pouvoir, d'y rester et faire tout ce qu'ils veulent, pour leur bien être, de leur famille et pour ceux qui les cautionnent et qui n'ont aucun problème avec ces méthodes, pourvu qu'ils attrapent quelques miettes.....

Pages