Accueil

CAMILLE CHAUVET A SANDRINE SAINT-AIME : « LA PINTADE, FERME-LA ! OCCUPE-TOI DE MON ETUI PENIEN ! »

   Décidément le conseiller régional PPM Camille Chauvet, l’historien auto-proclamé qui n’a jamais écrit un seul livre d’histoire, a un problème avec les femmes. Un très gros problème. En effet, après avoir mis une tête de chien à la présidente de l’Université des Antilles, photo officielle de l’Elysée où elle figurait à côté du président de la République, François Hollande, voici qu’il s’en prend à une conseillère régionale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais).

   Cette dernière, Sandrine Saint-Aimé, est une avocate connue et reconnue du barreau de Fort-de-France et une personne courtoise tout en affirmant ses convictions politiques sans jamais insulter qui que ce soit. Or, le sieur Chauvet écrit sur FACEBOOK à son sujet :

   « La pintade, ferme-la ! Occupe-toi de mon étui pénien ! »

   Sexisme ? Machisme ? Imbécillité ? Absence d’arguments ? Tout cela à la fois sans doute car le « soldat » également autoproclamé de Serge Letchimy est beaucoup moins courageux s’agissant de ses adversaires masculins. En effet, lui le grand pourfendeur sur KMT, chaque vendredi soir, des « Blancs », des « Métros », des « envahisseurs » etc…, n’a pas hésité en juillet dernier à aller porter plainte auprès de la police des…Blancs contre Raphaël Confiant au motif que ce dernier aurait menacé de le tuer. Deux inspecteurs de police ont alors débarqué chez l’écrivain avec une convocation à l’Hôtel de police indiquant le motif de ladite convocation. R. Confiant, accompagné d’amis proches, s’est rendu à celle-ci et s’est vu interroger sur les dires de Chauvet. Selon les policiers, la déposition du premier sera transmise au procureur de la République qui décidera de la sanction à appliquer.

   Donc la grande gueule, la forte tête, l’aboyeur Chauvet, le soldat du « President of Martinique » n’hésite jamais à insulter les femmes de la plus vile des manières mais dès l’instant où il s’agit d’un homme, il court se cacher dans les jupes de la police française (tout en honnissant les « Blancs »).

   Pauvre type !

   En tout cas, notre site-web assure Sandrine Saint-Aimé de notre entière solidarité.

Image: 

Commentaires

gégé | 07/10/2015 - 02:48 :
vous vous attendiez a quoi de la part du connard connu et reconnu ??? c un aigri raciste et surtout un digne descendant de béké....... alcoolique de surcroit,,,

Pages