Accueil

Bouteflika, dégage ! Ma maman va accoucher et...

Bouteflika, dégage ! Ma maman va accoucher et...
   ...mon petit frère qui va naître ne veux pas te voir !
   BOUTEF', t'es foutu, les bébés sont dans la rue ! La révolte du peuple algérien, commencée il y a deux semaines, est admirable : pas de violence, pas pde jets de cocktails Molotov et de "cacatov" sur les forces de l'ordre, pas de magasins pillés ni de restaurants brûlés.
    Un seul et même mot d'ordre : "Smiliya !" autrement dit "Pacifique !".
   Si l'expression n'avait pas été galvaudée par qui l'on sait, celle de "force tranquille" aurait été la meilleure manière que qualifier ce mouvement qu'évidemment personne, à commencer par tous les "ogues" (sociologues, anthropologues, psychologues, islamologues etc.), n'avait vu venir. Une véritable marée humaine rassemblant jeunes vieux, femmes, enfants, fonctionnaires, commerçants, "Kabyles", "Arabes", étudiants, avocats, médecins, ouvriers etc...Une marée humaine qui dit non seulement non à la Momie (BOUTEFLIKA) mais au système corrompu et dictatorial que son clan et lui ont mis en place. Un système qui a mis le peule algérien sous coupe réglée depuis presque trois décennies.
   Ce clan a beau se livrer à des entourloupes risibles (BOUTEF ne se représentera pas, mais reste au pouvoir !) ou sinistres (10.000 prisonniers de droit commun ont été libérés dans l'espoir qu'ils mettent le bordel dans les manifestations), le peuple algérien ne cédera pas. Et si le pouvoir ose faire tirer sur les manifestants, nul doute qu'il signera sa fin. La meilleure des choses que les Occidentaux, en particulier les Français, pourraient faire__pour une fois que l'impérialisme ferait une bonne action !__, ce serait d'accorder l'asile politique au clan BOUTEFLIKA c'est-à-dire aux 3.000 affairistes, corrompus et profiteurs qui saignent à blanc 42 millions d'Algériens.
   Leur imposer l'asile politique plutôt, impérialisme oblige.
 Car ce qui guette l'Occident, et surtout la France, en cas de dérive militariste du pouvoir algérien, ce seront des dizaines de milliers de "migrants" algériens qui viendront s'ajouter à ceux d'Afrique noire comme cela s'est passé en Libye quand SAROZY s'est employé à détruire KADHAFI. Autrement dit, l'Occident a tout à gagner à ce que le clan BOUTEFLIKA soit définitivement évincé. Le peule algérien aussi.
  Ce n'est pas la fameuse "convergence des luttes", mais la "convergence des intérêts bien compris". Allez, MACRON, MAY, MERKEL et les autres, un peu de jugeote, svp !...
Image: 

Pages