Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

ANTILLES. NAJAT ET LE CEREGMIA

Le Centre d’Étude et de Recherche en Économie, Gestion, Modélisation et Informatique Appliquée (CEREGMIA), a été créé en 1986. Depuis 2012, ce centre et ses dirigeants, dont Fred Célimène, le directeur, sont l’objet de graves accusations en matière financière. Le dossier vient de rebondir le 11 avril 2015 : article de Gilles Dégras dans bondamanjak.com, Najat Vallaud-Belkacem est-elle complice dans la sombre affaire du CEREGMIA ?

Pour éclairer ce dossier chaud, il faut remonter en arrière. Lire également les chroniques précédentes sur l’université des Antilles.

5 janvier 2012. Article de l’Express. En Martinique, les 10 scientifiques les plus en pointe. Souvent pionniers dans leurs démarches, ils pilotent des programmes centrés sur l’environnement, l’agronomie, la pêche, la santé… Parmi les dix, Pascal Saffache, le président investi dans la géo, Fred Célimène, l’économiste renommé.

 

11 janvier 2013. Rapport de la Cour des Comptes. Les pages 55 à 69 concernent le CEREGMIA.

16 avril 2014. Rapport sénatorial. Toute une partie concerne le CEREGMIA. (2) Sanctionner des usurpateurs qui ont exercé une autorité assise sur l’intimidation et le mépris de la légalité, (a) En finir avec les féodalités et bastions au sein de l’université, (b) Rétablir l’autorité de l’université qui a été acculée à devoir endosser les conséquences des agissements du CEREGMIA… Un projet de construction d’un bâtiment de 20,5 millions d’euros théoriquement entièrement autofinancé par le CEREGMIA… Un projet de service de valorisation de la recherche intégré au CEREGMIA qui échappe encore une fois au contrôle de l’université… Une convention de collaboration source de nombreuses malversations… (c) Mettre un terme dans les plus brefs délais au sentiment d’impunité des auteurs de malversations et au climat de provocation et d’intimidation permanent. Proposition n° 5 : En prenant les sanctions disciplinaires et administratives qui s’imposent, mettre un terme au climat délétère et aux intimidations exercées par des responsables de composantes qui défendent des comportements de « chapelle » et remettent en cause systématiquement l’autorité des instances centrales de l’université, comme celle de l’État.

19 mai 2014. Médiapart donne une résonance nationale à une affaire révélée par la presse martiniquaise quelques semaines auparavant, sous un titre sans équivoque : « Université Antilles-Guyane: les fonds européens ont été siphonnés à grande échelle« .

5 janvier 2015. Des universitaires martiniquais assignent Médiapart pour diffamation.

5 février 2015. Médiapart gagne contre les responsables du Ceregmia. L’avocat du site avait soulevé des nullités de procédures qui ont été suivies par les juges du tribunal correctionnel.

11 avril 2015. Najat Vallaud-Belkacem est-elle complice dans la sombre affaire du CEREGMIA ? Gilles Dégras porte des accusations graves contre Pascal Saffache, président de l’Université des Antilles et de la Guyane de janvier 2009 à fin 2012… En septembre 2009, il obtient son Habilitation à Diriger des Recherches ; dans son jury figurait, Fred Célimène la tête pensante du Ceregmia…qui n’est pourtant pas géographe. Suite à une procédure entamée par la secrétaire d’État chargée de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, un décret du 30 mars 2015 portant nomination, titularisation et affectation de Pascal Saffache comme Professeur des universités, soit une promotion par le Ministère d’un ordonnateur qui pourrai être fortement impliqué dans cet énorme scandale financier qu’est l’affaire du Ceregmia, un trou abyssal de 10.000.000 € que personne ne peut justifier… Najat Vallaud Belkacem est censée connaître le bordel qui existe dans le milieu universitaire domien. Eh bien NON. Elle poursuit cette logique du pourrissement qui met en péril l’avenir des milliers d’étudiants. L’avenir d’une jeunesse. Alors Najat…On protège les copains ? On achète des silences ? Pourquoi… Pourquoi ? Voilà de bonnes questions.

 

Source : https://histoiresduniversites.wordpress.com/2015/04/12/antilles-najat-et-le-ceregmia/

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.