Accueil

AMAZONIE : L'HYPOCRITE INDIGNATION DE L'OCCIDENT

AMAZONIE : L'HYPOCRITE INDIGNATION DE L'OCCIDENT
   BOLSONARO, le président brésilien, a donc traité MACRON, le président français, de "colonialiste" parce que ce dernier a accusé le Brésil de ne pas respecter ses engagements en matière de protection de l'Amazonie.
 D'accord, BOLSONARO est un énergumène d'extrême-droite et un raciste pour qui les Amérindiens et les Nègres ne comptent pas. D'accord il doit être combattu par tous les moyens possibles et imaginables tout comme son copain aux cheveux orange du nord du continent américain. D'accord mais...
   Mais il est aussi grand temps que l'Europe en particulier et l'Occident se regardent en face. En effet, ils se sont employés durant des siècles à détruire leurs propres forêts et leurs propres animaux sauvages pour faire place à des villes de plus en plus tentaculaires. Rien ne les arrêtait : autoroutes par ci, viaducs géants par là, usines polluantes à tout va, tunnels souterrains et sous-marins, bref, il fallait à tout prix dompter la Nature. Et l'Occident y a réussi chez lui ! Ses forêts ne sont plus que des parcs nationaux arrangés par la main de l'homme et ses animaux sauvages n'existent plus que dans les zoos.
  Grâce à ce qui fut et continue d'être un bouleversement écologique majeur et grâce aussi et surtout à la colonisation du reste du monde au cours des cinq derniers siècles, l'Occident a réussi à dominer la planète entière et à y imposer son mode de vie, ses valeurs, sa vision du monde, son esthétique etc. Sauf que si l'Occident ne compte que pour 20% de la population mondiale, il est responsable (avec tout récemment la Chine) de 80% des émissions de gaz toxiques. Et son mode de vie met désormais la planète entière en danger !
  Du coup, il s'oppose à ce que le reste du monde fasse ce qu'il a fait chez lui et qui lui a procuré un niveau de vie jamais atteint dans l'histoire de l'humanité. Lui qui a massacré ses ours et ses loups ne veut pas que l'on fasse de même aux éléphants et aux hippopotames. Lui qui a détruit ses forêts pour faire place à l'agriculture industrielle ne veut pas que l'on en fasse de même en Afrique et en Amérique du Sud. En clair, l'Occident veut continuer à polluer tranquillement pour continuer à bénéficier de son extraordinaire niveau de vie et exige que le Reste du monde ne touche pas à un seul arbre et un seul animal parce que ce Reste du monde doit lui servir de...poumon vert.
   Autrement dit après avoir été son esclave économique au cours des cinq derniers siècles, le Reste du monde doit désormais devenir son esclave écologique...quitte à vivre dans la plus extrême pauvreté.
   Ouais...
 Donc tout en étant farouchement opposé à BOLSONARO, ne doit quand même pas reconnaître que l'émoi, doublé d'indignation, de l'Occident face aux incendies qui ravagent en ce moment l'Amazonie relève de la plus totale hypocrisie et est, en effet, indubitablement...colonialiste. Car enfin, s'il veut des "poumons verts" dans le Reste du monde, il n'a qu'à payer pour ce service ! Il n'a qu'à instaurer une sorte de Taxe écologique que paierait annuellement les principaux pollueurs de la planète (à savoir lui, cet Occident) aux pays d'Amérique du Sud, d'Afrique et d'ailleurs. Et une vraie taxe sonnante et trébuchante, pas les clopinettes que donnent les pays scandinaves, par exemple ! La Norvège vient d'en suspendre le versement au Brésil d'ailleurs. Ouais... 
   Les grands médias internationaux (pour la plupart occidentaux) n'avoueront jamais tout ce qui vient d'être expliqué ici. Ils préfèrent pointer du doigt, stigmatiser, les pays du Reste du monde et leurs (certes critiquables) dirigeants pour nous embarquer dans un tsunami émotionnel qui ne vise qu'à dissimuler la responsabilité première de l'Occident.
   Gardons donc l'esprit et les yeux grands ouverts !...

Pages