Accueil

ALFRED MARIE-JEANNE A NOUVEAU CONVOQUE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

ALFRED MARIE-JEANNE A NOUVEAU CONVOQUE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL

  Celles et ceux qui s'imaginaient l'Affaire GREEN PARROT close et définitivement enterrée ont eu la surprise d'entendre qu'Alfred MARIE-JEANNE est à nouveau convoqué devant le Tribunal correctionnel.

   La justice reproche, en effet, à l'actuel Président de la Collectivité de Martinique, à sa fille Maguy et à l'architecte dominiquais Mark FRAMPTON une "prise illégale d'intérêts" dans la construction d'une école dans l'île de la Dominique, cela à l'époque où "CHABEN" était président de ce qui était alors le Conseil régional.
   C'est un courrier anonyme, signé "GREEN PARROT" (allusion au perroquet qui est l'emblème national de la Dominique et qui figure sur le drapeau de ce pays), qu'en 2010, quelqu'un a alerté la justice sur ce qu'elle décrivait comme "un détournement de fonds publics". A ce propos, il est bon de remarquer que dans ce minuscule pays de Martinique, l'Etat français et sa justice doivent attendre sur des délateurs anonymes pour s'intéresser à la bonne utilisation des fonds publics. Dans les scandales d'ODYSSI, de la SODEM, de la LAVERIE AUTOMATIQUE de St-Joseph, de CARENANTILLES etc..., c'est le même procédé qui a été utilisé !!! Il n'y a guère que dans le scandale du CEREGMIA que les autorités (Cour des comptes, Sénat etc.) se sont penchées d'elles-mêmes sur la question sans attendre le courrier d'un corbeau.
   Il s'agit là d'un procédé__la délation__malsain.
  Il dénote l'incurie des autorités incapables de contrôler quoi que ce soit ou alors qui s'en contrefoutent puisqu'on est sous les cocotiers. Pour en revenir à l'affaire "GREEN PARROT", tout le monde connaît l'intégrité d'Alfred MARIE-JEANNE et la sobriété de son mode de vie depuis quatre décennies qu'il est en politique. Il fait partie de la race de nos grands leaders d'antan de toutes obédiences politiques (Casimir BRANGLIDOR, Emile MAURICE, Georges GRATIANT, Jean MARAN, Aimé CESAIRE etc.) qui ont tout au long de leur carrière fait preuve d'une intégrité sans faille.
   On ne peut, hélas, pas en dire autant de celles et ceux qui leur ont succédé. Ou qui les entourent pour ceux qui sont encore des élus.
   Quand on n'a rien à se reprocher, on ne doit pas craindre d'affronter la justice même si, en terrain colonial comme le nôtre, elle a parfois une conception élastique de l'impartialité et est gangrenée par la secte maçonnique. Même s'il lui arrive de participer à des complots fomentés en haut-lieu pour déstabiliser tel ou tel politicien local. Même si on pense bien qu'elle se montre plus acharnée contre les indépendantistes que contre les autres Martiniquais.
   Même si...
   Il faut aller devant elle et l'affronter. Tout simplement !...  

Pages