Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

AIMÉ CÉSAIRE : ADAGIO POUR LA DA

AIMÉ  CÉSAIRE : ADAGIO POUR LA DA

A l'occasion du décès d'Aimé Césaire, sa vie et son oeuvre furent passés en revue, analysés, décortiqués, cela tant dans la presse antillaise que dans celle de l'Hexagone. Son enfance à Basse-Pointe, ses années au lycée Schoelcher, son entrée à Normal Sup' à Paris, sa rencontre avec Léopold-Sédar Senghor, sa première élection en tant que maire de Fort-de-France et député de la Martinique etc... furent exposés en long et en large, souvent accompagnés de photos d'époque inédites. Du très beau travail.

Sauf qu'un point a été complètement occulté : le rapport du poète avec les Indiens martiniquais et le pays tamoul. Jean Sahaï dans le bel article qui suit nous rappelle que la "da" de Césaire était une Indienne et qu'elle lui chantait des comptines en tamoul, que la commune d'enfance de celui-ci est celle de la Martinique qui compte le plus d'Indo-Martiniquais et que toute sa vie, Césaire s'est passionné pour la langue tamoul, l'une des plus vieilles de l'humanité, faut-il le rappeler.

Oui, dans la Négritude de Césaire, il y a eu une part non négligeable d'Indianité.

Lire cet article [ICI->http://tinyurl.com/6arzyz]

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages